La Chronophotographie

Un peu d’histoire: la décomposition du mouvement

Lorsqu’on parle mouvement en photographie, il y a un domaine incontournable à aborder: la chronophotographie. C’est notamment grâce à cette technique que les secrets du galop du cheval ont été dévoilés et mis à jour… 

La photographie n’en était qu’aux balbutiements. Pourtant dans les années 1880, Etienne-Jules Marey avait déjà fait une bonne analyse des possibilités que la photographie pouvait apporter à un niveau technique: la chronophotographie. Marey était avant tout un physiologiste, mais surtout un touche-à-tout. Il créa la décomposition du mouvement sur un seul cliché mais également sur plusieurs plaques.

Etienne Jules Marey - Saut à la perche

Étienne Jules Marey – Saut à la perche. Le mouvement – 1894, réédition 2002 

Il inventa son fusil photographique en 1882, un équipement capable de prendre 12 poses sur des clichés différents. Léger et pratique d’utilisation, il permettait de prendre des photos en pleine lumière, contrairement à toutes les techniques dites de « champ obscur », dans le noir ou lumière rouge.

Fusil photographique - Etienne-Jules Marey

Fusil photographique – Etienne-Jules Marey – 1882 (2)

Outre Atlantique, Edward Muybridge, né et décédé les mêmes années que Marey (1830-1904), est passionné de photographie stéréoscopique. On lui doit un célèbre panorama de la ville de San Francisco à 360 degrés. Il s’intéresse également à la chronophotographie et rencontre même Marey à Paris en 1881.

Pour l’anecdote, Leland Standford, riche homme d’affaires, mit au défi quiconque pourra prouver que le cheval au galop n’a pas toutes les pattes en l’air durant la phase d’extension. Passionné de chevaux, Standford lancera un concours pour élucider la question. Le challenge est grand car l’observation de l’œil humain n’est pas suffisante. Ça sera une grande avancée à la fois pour la compréhension du galop du cheval qui avait jusqu’ici été peint de manière erronée mais également pour les techniques photographiques. Le plus célèbre des tableaux étant le Derby d’Epsom, par Théodore Géricault en 1821.

Derby d'Epsom

Le derby d’Epsom (Théodore Géricault, 1821 musée du Louvre) (3)

Nous voyons alors les limites de l’œil humain pour retracer un mouvement. Ni la persistance rétinienne, ni la mémoire n’avait pu jusqu’à lors avoir des certitudes sur la course. Avant l’utilisation de la photographie, Marey avait utilisé un système des plus ingénieux à base de traceur et d’air comprimé pour analyser la marche du cheval.

Ces deux personnages ont été pionniers dans la chronophotographie, en rivalisant d’ingéniosité dans cette discipline et utilisant la photographie à des fins techniques pour décrire la marche et le mouvement des animaux comme des hommes.

Pour gagner le concours, Muybridge plaça 24 appareils photo perpendiculairement à la course d’un cheval, chacun déclenché par un fil que le cheval coupait sur son parcours.

Installation multi-camera Muybridge

Installation multi-caméras Muybridge (4)

Galop du cheval décomposé par Edward Muybridge

Galop du cheval décomposé par Edward Muybridge (5)

Le cheval en mouvement - Muybridge

Le cheval en mouvement – Muybridge

A l’époque, pas de flash. Que de la lumière naturelle. On arrivait à prendre des clichés à 1/800s quand aujourd’hui nos appareils photos vont facilement à des vitesses de 1/8000s.

Pour la décomposition du mouvement, Marey a toujours joué sur le (ou les) obturateur(s) pour faire la décomposition du mouvement. Il n’a pas utilisé la modulation de la lumière pour faire cette décomposition.

Dans son livre « Le mouvement » paru en 1894, il fait pourtant référence à ce phénomène pour la description de la photo d’une bande de bristol courbée en arc de cercle sur une tige tournante. Marey dit: « Sauf quelques discontinuités dues à l’intermittence de l’éclairage, la surface engendrée ressemble à celle d’une sphère solide recevant la lumière …. ». C’était également un pionnier dans Motion Sculpture. Il ne développera pas cette méthode de modulation de la lumière.

Sphère engendrée par la rotation d'un demi anneau plat

« Sphère engendrée par la rotation d’un demi anneau plat, blanchi extérieurement et noir à l’intérieur. » (1)

Plus tard, Gjon Mili, un autre précurseur dans l’utilisation du flash en mode stroboscope développera cette technique dans les années 1940.

Son travail sera moins technique et moins orienté sur la description du mouvement que Marey et Muybridge. Il sera beaucoup plus graphique, avec de fabuleux clichés en noir et blanc.

Techniquement, la méthode sera d’une certaine manière opposée à la chronophotographie de Marey et Muybridge: la décomposition n’est pas faite par une obturation de l’image sur une ou plusieurs plaques sensibles mais par la modulation de la lumière sur un élément photosensible exposé pendant toute la durée de la scène. C’est ce dernier principe qui est utilisé par Motion Sculpture.

Gjon Mili - Nora Kaye

Gjon Mili: 1947 strobe shot of Nora Kaye dancing on pointe (6)

Gjon Mili fut aussi célèbre pour ses images de light painting avec Pablo Picasso.

Nu descendant un escalier

Un des liens entre Mili et Muybridge est « le Nu descendant un escalier »

Chronophotographies d'Eadweard MUYBRIDGE, Nu-descendant un escalier,1887

Chronophotographies d’Eadweard MUYBRIDGE, Nu-descendant un escalier,1887

Gjon Mili: Nu descendant un escalier 1942

Gjon Mili: Nu descendant un escalier 1942 (7)

Entre les deux œuvres, Marcel Duchamp a réalisé une peinture Cubiste de cette œuvre, très controversée:

Marcel Duchamp " Nu descendant un escalier #2", 1912 (8)

Marcel Duchamp  » Nu descendant un escalier #2″, 1912 (8)

La chronophotographie se justifie par la description, elle est l’initiatrice de la décomposition du mouvement, de sa  compréhension chez l’homme et l’animal par réduction en une suite d’images fixes.

Sources

  • (1): Le mouvement – Etienne-Jules Marey – 1894, réédition 2002
  • (2): source wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tienne-Jules_Marey
  • (3): source wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Derby_d’Epsom
  • (4): Artist’s impression of Muybridge’s multi-camera arrangement. Illustrated London News 18 July 1931. https://www.prestocentre.org/eadweard-muybridge-horse-motion
  • (5): source Wikipedia https://en.wikipedia.org/wiki/Eadweard_Muybridge
  • (6): source http://www.artfuldancer.com/lessons/topics/DanceProduction/GjonMili.htm
  • (7): source http://www.formerdays.com/2012/05/stroboscopic.html
  • (8): source http://genevieveblons.blogspot.fr/2016/03/t-spe-marcel-duchamp-le-nu-descendant.html